Journée d’études : Les engagements professionnels et militants des enseignant·e·s

Vous trouverez ci-dessous le programme de la journée d’étude « Les engagements professionnels et militants des enseignant·es : évolutions et articulations » qui aura lieu en ligne le vendredi 27 novembre 2020.

Pour recevoir le lien permettant d’y assister, merci d’envoyer un mail à : tristan.haute [ at ] u-picardie [point ] fr

Les informations ont également été mises en ligne sur le site du CERAPS.

Programme de la journée :

09h-09h30. Connexion des participant es sur Zoom et introduction par le comité d’organisation.

09h30-11h. Session 1. Identités professionnelles et engagements politiques extraprofessionnels (1) : les engagements partisans.

Discutant : Rémi Lefebvre (Université de Lille, CERAPS).

– Benjamin Chevalier (Université de Strasbourg, SAGE) : « Un engagement improbable ? Parcours et rétributions militantes d’enseignant es frontistes ».

– Nathalie Ethuin (Université de Lille, CERAPS) : « Les écoles du PCF, un espace d’enchantement militant pour des enseignant es ».

– Sébastien Michon (CNRS, SAGE) : « Du tableau noir au pupitre d’un hémicycle. Enquête sur les enseignant es en politique ».

11h-11h15. Pause.

11h15-12h45. Session 2. Identités professionnelles et engagements politiques extraprofessionnels (2) : les engagements syndicaux et associatifs.

Discutante : Géraldine Farges (Université de Bourgogne Franche-Comté, IREDU).

– Jean-Gabriel Contamin (Université de Lille, CERAPS) : « Les voies plurielles de l’engagement des enseignant es du secteur public en France » (sous réserve).

– Tristan Haute (Université de Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS/CERAPS) : « Au travail, reproduction ou différenciation des inégalités de participation en ligne et hors ligne ? Le cas de l’information et du pétitionnement chez les enseignant·es du secteur public en France ».

– Isabelle Prat (Université de Poitiers, GRESCO) : « L’école est finie ? Le cas des enseignant es  » détachées  » au sein de la Ligue de l’enseignement ».

12h45-14h. Pause.

14h-15h30. Session 3. (Dés)engagements professionnels et cycles de carrières enseignantes.

Discutant : Jérôme Deauvieau (ENS, CMH).

– Caroline Bertron (Université Catholique de Louvain, IACCHOS), Géraldine Farges (Université de Bourgogne Franche-Comté, IREDU), Anne-Elise Vélu (Université Paris Dauphine, IRISSO) : « Une affaire d’ajustement horizontal ? Les carrières des enseignant es du second degré au prisme des engagements et des conditions ».

– Nada Chaar (Université de Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS) : « L’action collective comme modalité de la socialisation professionnelle. L’entrée dans le métier des enseignant es débutant es du second degré ».

– Xavier Pons (Université Paris-Est Créteil, LIRTES), Alexandre Munoz (Université Paris Est Créteil, LIPHA), « Les enseignant es contractuel les et l’engagement syndical : entre individuation et instrumentalisation ».

15h30-15h45. Pause.

15h45-17h15. Session 4. Reconfigurations des engagements face aux prescriptions institutionnelles et aux politiques éducatives.

Discutant : Xavier Pons (Université Paris-Est Créteil, LIRTES).

– Marie-Charlotte Allam (Sciences Po Grenoble/Université Grenoble Alpes, PACTE) : « Les reconfigurations de l’engagement enseignant face à la montée des dispositifs managériaux ».

– Juliette Fontaine (Université Paris 1, CESSP) : « Une mobilisation des enseignant es sous Vichy ? ».

– Léa Palet (Université de Rouen/EHESS, CMH) : « De la définition à la réception de l’injonction institutionnelle à l' » engagement professionnel  » chez les enseignant es du second degré en France ».

Comité d’organisation : Jean-Gabriel Contamin (Université de Lille, CERAPS), Tristan Haute (Université de Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS/CERAPS), Igor Martinache (Université de Paris, CERAPS), Stephan Mierzejewski (Université de Lille/INSPE, RECIFES) et Léa Palet (Université de Rouen/EHESS, CMH)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.