Deux dossiers de revues sur les pratiques et stratégies syndicales en France et à l’international

Le RT18 signale la parution de deux dossiers de revues auxquels ont contribué certain·es de ses membres et qui portent sur les pratiques et stratégies syndicales mais aussi patronales, tant en France qu’à l’étranger.

Ainsi le n° 30 de la revue Les mondes du travail propose un dossier intitulé « Travail, négociations, conflits : quelles recompositions ? » coordonné par Sophie Béroud et Jérôme Pélisse. Après un retour des deux coordinateur·ices en introduction sur le mouvement social contre la réforme des retraites du printemps 2023, les articles du dossier abordent les différentes réformes en matière de relations professionnelles qui se sont succédées en France à un rythme rapide au cours de la décennie 2010 et insistent sur la diversité de leurs effets sur les pratiques syndicales, voire patronales, en matière de négociation collective, de conflit ou, plus largement, de représentation. Vous pouvez retrouver le sommaire du numéro et le numéro intégral en PDF sur le site de la revue : https://lesmondesdutravail.net/n30-dossier-travail-negociations-conflits-quelles-recompositions/

Parallèlement, le n°183 de la Chronique internationale de l’IRES revient sur diverses actualités syndicales aux États-Unis, en Grèce, en Autriche et en Allemagne. Le sommaire du numéro et l’ensemble des articles sont disponibles ici :

https://ires.fr/publications/chronique-internationale-de-l-ires/n183/

Pour terminer, dans une note pour la Fondation Jean Jaurès, Cécile Guillaume et Frédéric Rey reviennent sur le travail syndical et notamment sur la fatigue grandissante qu’il engendre chez les militant·es, affaiblissant par là la démocratie sociale. La note intégrale est disponible ici : https://www.jean-jaures.org/publication/la-fabrique-ordinaire-de-lepuisement-syndical/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.