Goodyear – Tribune de Jérôme Pélisse dans Libération

Jérôme Pélisse, Professeur de sociologie à Sciences-Po Paris

« Inédite, la condamnation de huit ex-salariés à neuf mois de prison ferme montre la difficulté à faire valoir un rapport de forces dans les entreprises. Surmédiatisés, ce type de conflits reste cependant minoritaire : aujourd’hui, la violence rejaillit sous une forme individualisée.

La décision du tribunal correctionnel d’Amiens, mardi 12 janvier, de condamner huit ex-salariés de Goodyear à neuf mois de prison ferme – et quinze mois avec sursis – est inédite. Depuis 2009, sur la quinzaine de séquestrations de dirigeants connues en France, une seule a donné matière à poursuite, et aucune sanction ferme n’a été prononcée lors de cette affaire. Onze postiers, dont Olivier Besancenot, ont été condamnés à 1 500 euros avec sursis en 2011 pour avoir séquestré des cadres de la Poste en mai 2010 à Nanterre. Les plaintes sont très souvent retirées par les entreprises ou les cadres concernés, comme cela a été le cas à Goodyear. Pourtant, le ministère public a, dans ce cas précis, poursuivi, et un réquisitoire du procureur a réclamé deux ans de prison, dont un ferme, le 24 novembre 2015. Une réflexion brève sur la nature historiquement violente des conflits sociaux incite à prendre la mesure de cette décision exceptionnelle à propos des modes d’action syndicaux, qui consistent a contrario bien souvent à canaliser cette violence (… suite en ligne sur le site du quotidien).

18 janvier 2016

http://www.liberation.fr/debats/2016/01/18/goodyear-d-une-violence-l-autre_1427247

Les CHSCT, une instance centrale, mais fragile ?

La prochaine séance du séminaire des relations professionnelles (RT18) aura lieu le 12 avril 2013 à l’École Normale Supérieure de Cachan (Amphithéâtre Tocqueville).

Programme et plan d’accès: Séminiaire RT18 CHSCT

 

9h30-9h45 : Introduction de la journée

« 30 ans de CHSCT. Intérêt nouveau, pratiques renouvelées ? » : Arnaud Mias, maître de conférences, Université de Rouen, IDHE-Cachan

 

9h45-12h15 : Pratiques de représentation du personnel en CHSCT

Entre dispositifs et pratiques. Réflexions autour de l’outillage des CHSCT – Bernard DUGUÉ, enseignant-chercheur, ergonome européen®, ENSC/IPB, Université de Bordeaux

 

Mobilisations collectives et CHSCT dans la chimie – Sonia GRANAUX, docteure en sociologie

 

Construire un point de vue spécifique sur le travail : configurations sociales et postures des élus – Isabelle ROGEZ, chargée de mission, Aract Nord-Pas de Calais

 

La loi et la conviction, pratique en tension des élus CHSCTLouis-Marie BARNIER, sociologue et syndicaliste, chercheur associé au Cresspa-GTM

 

13h30-15h15 : Expertise, connaissances et rapport au savoir

Les CHSCT : une institution en mal de connaissances ? – François FÉLIU, ingénieur d’études, Université de Rouen, DySoLa ; Ludovic JAMET, post-doctorant, Printemps, UVSQ ; Émilie LEGRAND, maître de conférences, Université du Havre, CIRTAI ; Arnaud MIAS, maître de conférences, Université de Rouen, IDHE-Cachan

 

Les pratiques de formation syndicale des élus au CHSCT – Paula CRISTOFALO, ingénieure de recherche CNRS, CERAPS (sous réserve)

 

Un acteur réseau dans les relations industrielles : l’homme mort, le milieu du tramway et les CHSCTRobin FOOT, ingénieur de recherche CNRS, LATTS

 

15H30-17H00 : Table-ronde – Sociologues experts auprès des CHSCT : quel positionnement, quelles compétences, quelles pratiques ?

Stéphanie GALLIOZ, cabinet ISAST

Jacques PILLEMONT, cabinet SYNDEX

Jean-Louis RENOUX, cabinet VALOR CONSEIL

Xavier ZUNIGO, cabinet TECHNOLOGIA

 

Contact et inscription: Arnaud Mias, IDHE-ENS Cachan, arnaud.mias@ens-cachan.fr

« L’emploi en débat ? Dynamiques de l’action syndicale dans les entreprises en restructuration »

Viens de paraître

L’article d’Elodie Béthoux et Annette Jobert, « L’emploi en débat ? Dynamiques de l’action syndicale dans les entreprises en restructuration », publié dans le dernier numéro de la revue de l’IRES (n°72, 2012/1) p 115-144

Résumé :

Sur la base d’une enquête réalisée en 2010-2011 auprès des équipes CFDT de 12 entreprises (industrie pharmaceutique, agro-alimentaire, plasturgie et commerce textile-habillement), cet article s’intéresse à la dimension de réflexivité sur l’activité économique, le travail et l’emploi que portent en elles la plupart des restructurations. Observant la mobilisation par les acteurs de terrain des dispositifs institutionnels récemment définis, il analyse les ressorts et la portée de ce débat sur l’emploi dans l’entreprise à travers l’examen, tout d’abord, des conceptions de l’emploi de ces acteurs syndicaux, l’identification ensuite des différentes stratégies d’emploi qu’ils élaborent, distribuées entre stratégies intégrées et stratégies d’accompagnement, et l’étude enfin des enjeux, notamment temporels et spatiaux, transverses à ces stratégies.

Disponible en ligne sur le site de l’Ires : http://www.ires-fr.org/images/files/Revues/Revue72/r72-5.pdf

Disponible sur le lien suivant : L’emploi en débat – Béthoux Jobert