L’institutionnalisation du syndicalisme : de quoi parle-t-on ? (France, 1945-2007) – 16 & 17 novembre, Lyon

L’institutionnalisation du syndicalisme : de quoi parle-t-on ? (France, 1945-2007)

Colloque pluridisciplinaire – Université de Lyon – 16-17 novembre 2017

Amphithéâtre de la MILC (35 rue Raulin, Lyon 7e), Triangle – IHS CGT, Université Lyon 2

Jeudi 16 novembre 2017

10h10-12h15 Séance introductive – L’institutionnalisation, une notion à définir : perspectives historiques et sociologiques

Présidence : Gilbert Garrel, président de l’IHS CGT

  • Stéphane Sirot (historien, Université de Cergy-Pontoise) « Aux origines de l’institutionnalisation du syndicalisme (1884-1946) »
  • Sophie Béroud (politiste, Université de Lyon 2, Triangle) : « De quoi parle-t-on ? Ce que recouvre la notion d’institutionnalisation »
  • Udo Rehfeldt (politiste, IRES), « Institutionnalisation du syndicalisme : une comparaison européenne »
  • Maryse Dumas (syndicaliste, ancienne secrétaire confédérale de la CGT) – « La définition d’une démarche syndicale offensive pour combattre le double écueil de la marginalisation et de l’intégration (1997-2007) »

14h -15h45 : Deuxième séance – Des outils pour la conquête de droits ?

Présidence : Jean-Pierre Le Crom, historien du droit, CNRS

  • Gérard Alezard (syndicaliste, ancien secrétaire confédéral de la CGT), « CGT, experts et gouvernants dans la première moitié des années 1980 »
  • Alain Dalançon (historien, IRHSES), « Le paritarisme dans la fonction publique. L’exemple des commissions administratives paritaires dans le second degré de l’Education Nationale de la Libération à la fin du XIXe »
  • Cécile Guillaume (sociologue, Université Lille 1), Vincent-Arnaud Chappe (sociologue, CNRS), Jean-Michel Denis (sociologue, Latts), « De la liberté de négocier à la reconnaissance d’un droit à la négociation. Retour sur les mobilisations juridiques de la CFDT (1968-1982) »
  • Clair Juillet (historien, Framespa), « Une institutionnalisation des pratiques de régulation sociale. L’exemple de la SNIS de Toulouse (1970-1986) »
  • Thérèse Poupon (syndicaliste, secrétaire confédérale CGT de 1982 à 1989), « Institutionnalisation et Sécurité sociale dans les années 1980 »
  • Philippe Coanet (syndicaliste, IHS Services publics), « Fédération CGT des services publics et institutionnalisation : les grands débats internes »

16h15 – 17h30 : Troisième séance – Jeux d’échelles, lieux et niveaux de pouvoir

Présidence : Roger Gay, président de l’IRHS Rhône-Alpes

  • Jean-Noël Dutheil (syndicaliste, IHS CGT du Bourbonnais) « Les comités de gestion montluçonnais, un exemple d’institutionnalisation de conquête »
  • Claude Roccati (historienne, Université du Havre) « L’institutionnalisation de la CFDT au révélateur du TUAC (Commission syndicale consultative de l’OCDE)
  • Bernard Thibault (syndicaliste, ancien secrétaire général de la CGT), « « L’OIT depuis 1945 : ambitions et limites de l’institution mondiale du travail »

Vendredi 17 novembre 2017

9h-10h30  Quatrième séance – Les usages syndicaux des institutions : 1. Formes d’intégration et d’exclusion

 Présidence : Sophie Béroud, Politiste, Triangle

  • Jérôme Beauvisage (syndicaliste, IHS CGT), « La CGT mise à l’écart dans les années 1950 : l’exemple confédéral »
  • Josiane Dragoni (syndicaliste, IR FSU), « La FSU face aux instances de représentation, de sa création aux difficultés et spécificités du paritarisme au sein de la fonction publique (1993-2008)
  • François Duteil (syndicaliste, IHS Mines-Energie), « La CGT mise à l’écart. L’exemple du secteur de l’énergie dans les années 1950-1960 »
  • Pierre Delanoue, Thierry Roy, (syndicalistes, IHS CGT Cheminots), « La CGT au sein du Conseil d’administration de la SNCF (1983-2007) »
  • Michel Pigenet (historien, CHS XXe siècle), « Le syndicat Force ouvrière et la question de l’institutionnalisation »
  • Serge Proust (sociologue, Université de Saint-Etienne, CMW), « La fédération du spectacle et les institutions sociales caractéristiques de l’Etat-Providence dans le champ du social »

10h45 -12h30 Quatrième séance – Les usages syndicaux des institutions : 2. Pratiques et trajectoires

Présidence : Carole Giraudet, IFS Lyon 2

  •   Patrick Bourgeois (syndicaliste, IHS CGT FAPT), « La participation CGT aux réunions institutionnelles préparant le budget des PTT au cours des Trente Glorieuses »
  • Jean-Michel Gaveau (syndicaliste, groupe de travail CGT des administrateurs salariés), « Les administrateurs salariés à la CGT, un long cheminement syndical et politique, un espace spécifique à conquérir dans l’organe de décision de l’entreprise »
  • Nicolas Simonpoli (politiste, Université Paris 10) « Des permanents cégétistes à l’épreuve de la 3e voie de l’ENA (1983-1986) »
  • Claude Marache (syndicaliste, IHS CGT Cheminots), « La commission mixte du statut de la SNCF (1951-2007) »
  • Françoise Geng (syndicaliste, membre du CES de 2001 à 2015), « La CGT dans le CES : d’une posture peu participative à une implication « objective «  (années 1980-2000) »

14h-16h Cinquième séance – Derrière la valorisation du «dialogue social », une autre logique de l’institutionnalisation ?

Présidence : Elyane Bressol, IHS CGT

  • Sylvie Contrepois (sociologue, Cresspa-CSU), « La décentralisation des négociations et ses effets sur le travail syndical. Enseignements d’une enquête sociologique 1994-2000 »
  • Maïlys Gantois (politiste, CESSP), « Retour sur l’institutionnalisation des règles relatives à la négociation collective par un bout de la lucarne : l’établissement des relations de confiance entre leaders CFDT et CNPF (années 1980-1990)
  • Yolaine Gassier (politiste, CHERPA et LEST), « Etude des conditions d’appropriation d’un ‘dialogue social territorial’, vers une gouvernementalisation des pratiques syndicales ?
  • Jérôme Pélisse (sociologue, SciencesPo, CSO) « Les 35 heures comme accélérateurs d’une institutionnalisation ambivalente du syndicalisme d’entreprise »
  • Baptiste Giraud (politiste, Université Aix-Marseille, LEST), « L’enrôlement institutionnel des conseillers confédéraux de la CGT au début des années 2000 »
  • Aimé Relave (syndicaliste, administrateur honoraire de la CNAVTS), « La CGT et la mise en place des retraites complémentaires »
  • Karel Yon (sociologue, CERAPS), « Faut-il désinstitutionnaliser le syndicalisme ? Défense de l’institution syndicale »

16h15-17h30 Table-ronde organisée par la CGT : « Institutionnalisation du syndicalisme : quels enjeux aujourd’hui ? »

En présence de Catherine Perret (membre du Bureau confédéral CGT), Nasser Mansouri-Guilani (économiste, CGT), Fabien Gâche (CGT Renault), Julien Huck (Fnaf CGT) et d’un représentant de la Fédération CGT des cheminots.

Le programme


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *